Lettre de liaison n° 7 - 28 juillet 2015

N’oublions pas ! Samedi prochain 1er août : 1er samedi du mois

Chers amis,

Si quelqu’un s’avisait de réaliser un sondage pour savoir quel est, pour les catholiques, le point le plus important du message de Fatima, il obtiendrait à peu près sûrement les réponses suivantes :

  • la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie dans la très grande majorité des cas,
  • la communion réparatrice des premiers samedis du mois pour la plupart des autres réponses.

Si ce sont bien des points importants du message de Fatima, ni l’un ni l’autre n’est le point le plus important qui est : la prière et les sacrifices pour la conversion des pécheurs.
En effet, lors de l’apparition de l’été 1916, l’Ange dit aux petits pastoureaux : « Que faites-vous ? Priez, priez beaucoup ! Les Cœurs de Jésus et de Marie ont sur vous des desseins de miséricorde. Offrez constamment au Très-Haut des prières et des sacrifices. »
Lucie répliqua : « Comment devons-nous faire des sacrifices ? »
L’Ange répondit : « De tout ce que vous pourrez, offrez à Dieu un sacrifice en acte de réparation pour les péchés par lesquels Il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs. De cette manière, vous attirerez la paix sur votre patrie. Je suis son Ange gardien, l’Ange du Portugal. Surtout, acceptez et supportez, avec soumission, les souffrances que le Seigneur vous enverra. »

Déjà au printemps précédent, l’Ange leur avait appris une prière pour demander pardon pour les offenses des pécheurs : « Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas. »
Et à l’automne suivant, il leur enseignera une prière se terminant par la demande suivante : « Par les mérites infinis de son très Saint Cœur [le Cœur de Jésus] et du Cœur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs. »
Ainsi, les trois apparitions de l’Ange en 1916 ont eu pour unique objectif de faire connaître aux petits pastoureaux l’urgente nécessité de prier et de faire des sacrifices pour la conversion des pécheurs.

L’année suivante, Notre-Dame confirma elle-même l’importance de ce point. Le 13 mai, lors de sa première apparition, avant même de demander aux petits voyants de réciter le chapelet tous les jours, elle leur fit une demande reprenant pratiquement mot pour mot celle de l’Ange : « Voulez-vous vous offrir à Dieu pour supporter toutes les souffrances qu’Il voudra vous envoyer, en acte de réparation pour les péchés par lesquels Il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs ? » À un an d’intervalle, l’Ange et Notre-Dame utilisèrent la même expression : « ... em acto de reparaçao pelos pecados com que Ele é ofendido, e de suplica pela conversao dos pecadores. »
Et deux mois plus tard, le 13 juillet, avant de leur confier le secret, Notre-Dame leur demanda à nouveau : « Sacrifiez-vous pour les pécheurs, et dites souvent, spécialement chaque fois que vous ferez un sacrifice : "Ô Jésus, c’est par amour pour Vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie". »
Puis, après leur avoir confié le secret, Notre-Dame reviendra encore une fois sur le sujet en disant : « Quand vous réciterez le chapelet, dites après chaque mystère : "Ô mon Jésus, pardonnez-nous. Préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui en ont le plus besoin". »

Ainsi, avant même la révélation du secret contenant les demandes de la consécration de la Russie et de la communion réparatrice des premiers samedis du mois, par cinq fois les petits pastoureaux auront reçu la demande de prier et de faire des sacrifices pour la conversion de pécheurs.
Et il faudra attendre plusieurs années avant que Notre-Dame vienne effectivement demander tout d’abord la communion réparatrice des premiers samedis du mois en 1925, puis la consécration de la Russie à son Cœur Immaculé en 1929. Donc, pendant huit ans, outre la récitation quotidienne du rosaire demandée à chaque apparition en 1917, l’unique demande de Notre-Dame aura été de prier et de faire des sacrifices pour la conversion des pécheurs. Aussi, ce point passe-t-il avant tous les autres puisque la Saint Vierge a attendu près de dix ans pour venir demander ces derniers.

De plus, ont été précisés non seulement les sacrifices à faire, mais aussi les prières à réciter. Ces prières sont au nombre de quatre et pour différents moments de la journée :

  • la première prière de l’Ange comme oraison ;
  • la première prière de Notre-Dame à réciter plus spécialement au moment d’offrir un sacrifice ;
  • la deuxième prière de Notre-Dame à réciter après chaque dizaine de chapelet ;
  • la deuxième prière de l’Ange à réciter après une communion.

Si nous ne devions retenir qu’une seule chose du message de Fatima, ce serait l’importance et l’urgente nécessité de prier et de faire des sacrifices pour les pécheurs. Si le projet de Centenaire n’obtenait que ce seul résultat, il atteindrait pleinement son but.

En union de prière par les cœurs de Jésus et Marie.

Yves de Lassus

Petite chronique du projet

Après quelques réglages, la diffusion automatique de la lettre de liaison depuis le site semble désormais opérationnelle. Mais la liste de diffusion ne contient pour l’instant que les 600 adresses de la diffusion manuelle. Si vous voulez que cette lettre soit diffusée sans intervention de votre part aux personnes que vous pensez pouvoir être intéressées, il est nécessaire que vous indiquiez leur adresse à l’outil de diffusion du site. Pour cela, voici la procédure à suivre :

  • Commencez par préparer la retransmission de cette lettre, comme vous l’avez fait pour les lettres précédentes, en indiquant en plus que vous avez demandé à ce que les destinataires soient abonnés.
  • Si vous retransmettez la lettre avec les adresses des destinataires en clair, ajoutez simplement en copie l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. À la réception de ce message, les adresses de tous les destinataires seront ajoutées à la liste de diffusion.
  • Si vous retransmettez la lettre avec les adresses en copie cachée, commencez par envoyer votre message ; allez ensuite dans la boîte d’envoi et enregistrez-le (ou exportez-le) au format HTML ou TXT. Puis envoyez le fichier ainsi créé à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Vous pouvez aussi nous envoyer directement vos adresses. Elles seront intégrées à la liste, mais les destinataires ne sauront pas que c’est vous qui avez demandé de les abonner.

Cette procédure a plusieurs avantages : outre qu’elle vous évitera d’avoir à retransmettre la lettre à chaque parution, elle empêchera qu’une même personne ne reçoive la lettre plusieurs fois, car l’outil de diffusion supprime les doublons ; et en cas de demande d’inscription d’une personne qui se serait désinscrite, la demande ne sera pas prise en compte et la personne ne sera pas importunée.

Alors, si vous êtes convaincu de l’importance de ce projet, n’hésitez pas à retransmettre cette lettre et à nous envoyer des adresses.

Et n’oublions pas !
Samedi prochain, 1er août : 1er samedi du mois.  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des services ou réaliser des statistiques de visites.