Fatima 100

La Russie a-t-elle été consacrée au Cœur Immaculé de Marie ?

Article en cours de rédaction

Voici les principaux arguments réunions par Joseph de Belfont dans son livre Mystères et vérités cachées du troisième secret de Fatima

Pie XII fit une première consécration du monde, le 31 octobre 1942. Il la renouvela le 8 décembre suivant. Mais à chaque fois, il fit cette consécration sans y associer les évêques.
Plusieurs fois, sœur Lucie fit savoir que ces deux consécrations ne correspondaient pas à ce que Notre-Dame avait demandé. Le 28 février 1943, elle écrivit à l’évêque de Gurza :

Le Bon Dieu m’a déjà montré son contentement de l’acte bien qu’incomplet selon son désir, réalisé par le Saint-Père et par plusieurs évêques. Il promet, en retour, de mettre fin bientôt à la guerre. La conversion de la Russie n’est pas pour maintenant.

Et le 4 mai 1943, elle écrivit au père Gonçalvès :

Il [Notre-Seigneur] promet la fin de la guerre pour bientôt, eu égard à l’acte qu’a daigné faire Sa Sainteté. Mais comme il fut incomplet, la conversion de la Russie sera pour plus tard.

Enfin, le 2 mars 1945, elle confia au père Aparicio  :

La consécration de ce pays [la Russie] n'a pas été faite dans les termes demandés par Notre Dame.

Le 7 juillet 1952, Pie XII adressa aux peuples de Russie la lettre apostolique Sacro Vergente Anno dans laquelle il consacrait la Russie qui cette fois était clairement désignée.
Après cette consécration, sœur Lucie déclara : « Je suis peinée qu’elle n’ait pas encore été faite comme Notre-Dame l’avait demandée. Patience ! Espérons que Notre-Dame, comme une bonne mère, daignera l’accepter. »

Si cette demande ne respectait pas complètement la demande de Notre-Dame, c’est cependant un acte important, car c'est la seule fois où un pape consacra nommément la Russie au Cœur Immaculé de Maire. Il est particulièrement important car il montre en particulier qu’il est possible au pape de consacrer la Russie que cet acte n’a pas les conséquences dont on la soupçonnait.

Paul VI fit un acte mais qui ne respectait aucune des conditions. Lucie n’en parla jamais.

Jean-Paul II fit quatre actes : 2 en 1981, 1 en 1982 et 1 en 1984. Mais jamais il ne nomma la Russie.
En 1982 et 1984, il parla simplement.

Parallèlement, il précisa qu’il voulait refaire ce qu’avait son prédécesseur. Or sœur Lucie déclara à chaque fois que ces actes ne correspondaient pas à ce qu’avait demandé la Sainte Vierge.

 En  1982, sœur Lucie  affirma au père Pasquale qu’il fallait consacrer la Russie et seulement la Russie, car disait-elle :.

De plus, Jean-Paul II confia à Mgr Hnilica :

Il déclara même : il est encore des théologiens qui disent qu’il n’est pas possible de … Pourtant, les théologiens interrogés par Pie XII avaient conclu que

Notamment, l’un d’eux dit que ce serait de l’idolâtrie (voir lettre de liaison n° …)


Si ces théologiens ont raison, donc Pie XII et Jean-Paul II se seraient trompés en consacrant le monde au Coeur Immaculé de Marie.

Cap Fatima 2017 - Site : www.fatima100.fr - e-mail : contact@fatima100.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des services ou réaliser des statistiques de visites.