Fatima 100

Liste & thèmes des lettres de liaison

LL n° 122 : La demande de M. Poutine

Lettre de liaison n° 122 (13 juin 2021, solennité de la fête du Sacré-Cœur)Imprimer

Chers amis,

Aujourd’hui est le 92e anniversaire de la demande de consécration de la Russie faite par Notre-Dame à Tuy le 13 juin 1929, demande qui avait été annoncée douze ans plus tôt dans l’apparition du 13 juillet 1917. Cet anniversaire nous incite à vous communiquer une information que nous venons de recevoir. Il y a un mois, un ami nous a mis en relation avec M. Hugh Owen, directeur du Centre Kolbe aux États-Unis, centre qui a pour vocation de faire connaître la vérité sur l’origine de l’homme et de l’univers. Ayant été informé des travaux de Cap Fatima sur les apparitions de Fatima, il répondit en relatant une entrevue étonnante entre M. Vladimir Poutine et le pape François. Voici en substance ce qu’il nous a dit.

Une jeune fille, membre du conseil du centre Kolbe, Hannah Holden, eut à se rendre à Rome pour un congrès à la fin de l’été 2013. À l’issue du congrès, elle resta à Rome pour suivre une inspiration qu’elle avait eue peu avant. En effet, elle avait vu aux informations qu'un jeune homme d'Amérique du Sud, qui n'était pas catholique mais qui faisait le tour du monde à vélo, avait pu avoir un entretien privé avec le pape François. Hannah se dit que si le Saint-Père avait accordé une audience privée à un cycliste non catholique, il lui accorderait une audience à elle aussi, si elle le demandait respectueusement avec insistance. Elle voulait dire au pape comment l'enseignement de l'évolution dans les écoles catholiques détruisait la foi de sa génération. Ainsi, chaque jour elle porta une lettre à la maison Sainte Marthe dans laquelle elle demandait au pape de le rencontrer. Deux mois se passèrent sans qu’elle obtienne le moindre résultat. Voici comment Hannah rapporte les faits :

En 2013, au cours d’une adoration, je me suis sentie appelée à me rendre à Rome pour essayer de parler au pape au sujet de la consécration de la Russie et de l'erreur de l'évolutionnisme qui corrompt la jeunesse. J'ai demandé à Marie ce qu'elle en pensait, puis j'ai entendu une voix intérieure forte venant de Notre-Dame : « Oui ! Vas-y ! »
J'ai passé deux mois là-bas, à Rome, seule, écrivant chaque jour une lettre au pape François pour essayer d'obtenir une audience, passant le reste de mon temps dans les environs de Rome, assistant à la messe ou me confessant (…). Plusieurs fois, j'ai failli rencontrer le pape, mais des forces très inhabituelles m'en ont empêchée.

Courant novembre, M. Owen apprit que Vladimir Poutine allait être reçu par le pape François. Il eut l'idée de conseiller à Hannah d’aller à l'ambassade de Russie et de remettre à M. Poutine une lettre expliquant brièvement que la sainte Theotokos était apparue à trois enfants au Portugal en 1917 et leur avait dit qu'elle viendrait demander au pape et à tous les évêques du monde de consacrer la Russie à son Cœur Immaculé afin qu'il y ait une grande résurgence du christianisme dans le monde et une ère de paix. M. Owen suggéra de mettre dans cette lettre : « De cette façon, Dieu a montré que votre nation, M. Poutine, a été choisie par Lui pour être une lumière pour toutes les nations de la terre. Veuillez demander au pape François de consacrer votre nation au Cœur Immaculé de la sainte Theotokos. »

Hannah écrivit la lettre puis se rendit à l'ambassade de Russie à Rome où elle fut considérée avec un certain amusement par les soldats russes de service, car elle n'avait aucun moyen de communiquer avec eux, ne parlant ni russe ni italien. Finalement, l'un d'eux lui dit de revenir le lendemain. Le lendemain, le soldat de garde lui fit franchir le portail de l'ambassade. Elle sonna à la porte. Un homme en chemise blanche, au regard plutôt perçant, lui ouvrit mais ne dit pas un mot. Elle lui tendit sa lettre en lui demandant de bien vouloir la remettre à M. Poutine. L'homme hocha la tête, prit la lettre et rentra dans l’ambassade sans rien dire. Le lendemain, Hannah prit l’avion pour rentrer aux États-Unis sans savoir si sa démarche avait abouti. Voilà comment elle rapporte les faits :

Le dernier jour de mon séjour avant mon départ pour les États-Unis et mon retour à la maison, c'est-à-dire le 25 novembre, vers 9 heures du matin, je pus rencontrer Vladimir Poutine très tôt et lui remettre une lettre que j'avais écrite sur la signification de la demande de consécration de la Russie formulée par Notre-Dame de Fatima et sur le fait qu'il devait la demander. Un bon ami, Hugh Owen, m'avait informé de cette rencontre [celle entre M. Poutine et François] seulement trois jours avant, le 22. Hugh m'aida à rédiger ma lettre à M. Poutine. (…) J'appris par une relation que son bureau avait pris contact peu de temps après avec une organisation de Fatima pour demander ce qu'il en était de Fatima et de la consécration.
Ma lettre demandait à M. Poutine de demander au pape François :

    • de consacrer la Russie au Cœur Immaculé de Marie en signe de respect pour la Russie et son rôle dans la future évangélisation du monde,
    • d'encourager le pape à soutenir l'enseignement de la véritable doctrine de la création par opposition à l'évolution, comme le font actuellement les autorités de l'Église orthodoxe russe en Russie, et
    • de m'accorder une audience avant que je ne doive retourner aux États-Unis le 27, afin que je puisse souligner la grande joie que procure le fait de savoir que la vraie science soutient l'enseignement traditionnel de l'Église sur la création.

Quelques semaines plus tard, après son retour aux États-Unis, en regardant les jeux olympiques d'hiver en Russie avec sa famille, lorsque la caméra fit un zoom sur M. Vladimir Poutine, Hannah réalisa que l'homme en chemise blanche au regard perçant qu’elle avait rencontré très brièvement à l’ambassade, n'était autre que M. Poutine lui-même ! Car, si Hannah était bonne en biologie et était profondément catholique, par contre elle ne s’intéressait guère à la politique.

Peu après, M. Owen rencontra un ami mexicain, lequel connaissait un prêtre d'Amérique du Sud, lui-même ami du pape François. Ce prêtre avait assisté à la rencontre entre Vladimir Poutine et le pape, et il certifia que M. Poutine avait bien interrogé François sur la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie et que le pape lui avait répondu : « Ce n'est pas à mon ordre du jour. »
Quant à Hannah, elle ne l’apprit que tout récemment : « Je ne savais pas jusqu'à il y a quelques jours, grâce à l'interview d'un prêtre russe sur YouTube (juillet 2020), que Poutine avait demandé la consécration ce jour-là en 2013, mais que le pape François avait refusé. »

Cet épisode incroyable montre que les chances d’obtenir du pape cette consécration sont réelles. En effet, il y a quatre ans, le 13 mai 2017, le cardinal Cordes, au cours du sermon de la messe qui clôtura le Congrès marial du Kazakhstan, déclara que le pape Jean-Paul II, lors de la consécration du monde au Cœur Immaculé de Marie qu’il fit à Rome le 25 mars 1984, s’était abstenu de « mentionner explicitement la Russie, parce que les diplomates du Vatican lui avaient demandé avec insistance de ne pas mentionner ce pays, car cela risquerait de provoquer des conflits diplomatiques ». (Voir lettre de liaison n° 52) Pour le Vatican, ce sont donc des raisons purement diplomatiques qui ont finalement conduit Jean-Paul II à ne pas nommer la Russie alors qu’il avait réellement le désir de le faire. Or, l’épisode qui vient d’être rapporté, malgré la déception engendrée par la réponse de François, prouve que les craintes qui avaient retenu Jean-Paul II de mentionner la Russie le 25 mars 1984 ne sont plus de mise et qu’il n’y a donc plus d’obstacle pour faire la consécration de la Russie selon la forme demandée par Notre-Dame à Tuy le 13 juin 1929.

Quelques jours après la déclaration du cardinal Cordes, au cours du Forum pour la Vie qui se tint à Rome le 19 mai 2017, le cardinal Burke demanda aux catholiques de « travailler à la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie » dans la fidélité à la demande faite par Notre-Dame à Fatima. Et Monseigneur Schneider, qui était présent à cette journée, appuya la proposition du cardinal Burke, expliquant qu’une consécration remplissant « plus complètement et plus parfaitement la demande de Notre-Dame (…) procurera de nombreuses grâces à l’Église » ainsi que « à la Russie et à l’Église de Russie ». (Voir lettre de liaison n° 52). Ainsi, le cardinal Burke et Mgr Schneider nous demandent d’œuvrer pour que le pape consacre la Russie au Cœur Immaculé de Marie. À l’époque, cela avait conduit Cap Fatima a envoyé une lettre de soutien au cardinal (voir lettre de liaison n° 55) qui avait recueilli plus de onze cent signatures.

Plus récemment, dans une lettre datée du 1er décembre 2020, Mgr Vigano a déclaré :

À Fatima, la Dame qui apparut aux petits bergers demanda au Pape, en union avec tous les évêques, de consacrer la Russie à son Cœur Immaculé : cet appel est resté sans réponse jusqu'à ce jour, bien que les désastres que le monde aurait à affronter s'il n'accédait pas aux demandes de la Très Sainte Vierge, soient devenus réalité. L'athéisme militant du communisme s'est répandu partout, et l'Église est persécutée par des ennemis impitoyables et cruels, tandis qu'elle est infestée de clercs corrompus et vicieux. Pourtant, malgré la reconnaissance de l'origine surnaturelle des apparitions et l'évidence des calamités qui affligent l’humanité, la Hiérarchie refuse d'obéir à la Sainte Vierge. « S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, même si quelqu'un ressuscite d'entre les morts, ils ne seront pas persuadés » dit Abraham au riche de la parabole. Est-il possible que ces personnes ne sachent même pas écouter la voix de la Mère de Dieu, qui est aussi notre Mère ? Qu'est-ce qui opprime leur cœur, qu'est-ce qui obscurcit leur esprit au point de les rendre sourds et aveugles, tandis que le monde sombre dans l'abîme et que tant d'âmes sont damnées ?

Mais, penseront certains, en ce moment, c’est inutile : François n’a-t-il pas refusé de répondre à la demande du président Poutine ? Tout d’abord, n’oublions pas que la Sainte Vierge a dit : « À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie et il sera donné au monde un certain temps de paix. »
Ensuite la Bible et l'histoire de l'Église montrent que, dans les situations humainement désespérées, il faut obéir précisément aux ordres de Dieu pour obtenir les récompenses promises. L’épisode de la guérison de Naaman le Syrien est bien connue (2 Rois V, 1-14)  : Naaman, chef de l’armée syrienne, était lépreux et se rendit auprès du prophète Élisée afin qu’il le guérisse. Élisée lui ayant simplement demandé de se laver sept fois dans le Jourdain, Naaman s’en alla furieux, disant qu’il ne voyait pas pourquoi il devait se laver dans le Jourdain alors qu'il avait de meilleures rivières où se laver chez lui. Ses serviteurs lui dirent alors : « Maître, si le prophète t’avait demandé quelque chose de difficile, ne l’aurais-tu pas fait ? Combien plus dois-tu lui obéir, quand il te dit : Lave-toi et tu seras pur. » Naaman fit ce qu’avait demandé Elisée : il se plongea sept fois dans le Jourdain et fut instantanément guéri.

Voici une autre preuve que le Ciel exauce ceux qui obéissent humblement à ses demandes. En 1531, l'archevêque de Mexico, Mgr Zumarraga, était confronté à une situation humainement désespérée. Ses efforts pour réformer les colons espagnols avaient échoué et le peuple indigène se préparait à se soulever contre les tyranniques dirigeants espagnols. C’est alors que Notre-Dame apparut à Juan Diego Cuauhtlatoatzin (9 et 12 décembre 1531) lui demandant d’aller dire à l’évêque de faire construire un sanctuaire en son honneur sur la colline de Tepeyac. Mgr Zumarraga obéit scrupuleusement aux instructions de Notre-Dame et, au cours des dix années suivantes, dix millions d'Indiens se convertirent. Et aujourd’hui, la basilique Notre-Dame de Guadalupe est le monument catholique le plus visité après le Vatican. Aussi pouvons-nous être certains que lorsque le pape obéira aux demandes de Notre Dame de Fatima, la Russie se convertira et une période de paix sera accordée au monde.

Alors mettons tout en œuvre pour que cette consécration se fasse.
En premier lieu, il faut nous convaincre que c’est bien la Sainte Vierge qui a demandé cette consécration et convaincre notre entourage. Pour cela, lire la petite brochure Très Saint-Père, consacrez la Russie au Cœur Immaculé de Marie et la diffuser autour de nous, est une bonne façon de procéder.
Il faut ensuite prier à cette intention. Pour cela, un ami nous a suggéré la prière suivante. Nous vous la proposons avant d’avoir pu la faire analyser par un théologien, ce que nous ferons dès que possible.

Prière à notre Dame de Fatima

Immaculée Conception, créée à l’image et à la ressemblance du Dieu unique en trois personnes, Vierge avant, pendant et après l’incarnation de la deuxième personne de la Sainte Trinité, vous avez été préservée du péché originel. Cette pureté sans tache a fait de votre Cœur le sanctuaire de l'Esprit-Saint et vous êtes devenue sa parfaite épouse.
Cœur Immaculé de Marie, inspirez-nous l'horreur du moindre péché. Aidez-nous à nous purifier continuellement par de sérieux et constants efforts soutenus par le sacrement de pénitence et la Sainte Eucharistie et en réparation pour toutes les ingratitudes des hommes. Donnez-nous la constance dans la récitation quotidienne du chapelet comme vous l’avez demandée aux pastoureaux à la Cova da Iria.
Co-rédemptrice, tout au long de votre vie un glaive de douleur a percé votre cœur qui a été déchiqueté par votre fiat renouvelé pendant la passion de votre Divin Fils. Mère immaculée donnée au pied de la croix à chacun de nous et à votre Église, faites-nous partager la profondeur de vos souffrances et celles du Cœur Sacré de Jésus. Apprenez-nous à y joindre les nôtres pour la conversion des pauvres pécheurs et en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels Jésus est offensé.
Médiatrice de toutes grâces, Jésus a voulu répandre par Lucie la dévotion à votre Cœur Immaculé en réparation des péchés commis contre votre cœur en nous demandant d’offrir nos sacrifices à cette intention.
Par votre Cœur immaculé, Reine très bégnine, obtenez-nous pour la gloire de Dieu le triomphe de vos demandes à Tuy le 13 juin 1929.
Nous demandons et supplions le Ciel que le Saint Père fasse le plus tôt possible et ordonne aux évêques du monde catholique de faire avec lui, au cours d’un acte solennel et public de réparation, la consécration de la Russie aux très saints cœurs de Jésus et de Marie et encourage dans l’Église universelle la communion réparatrice des premiers samedis du mois.
Alors La Russie se convertira, le monde connaîtra un temps de paix et beaucoup d’âmes seront sauvées aussi par nos sacrifices surtout en faisant avec cœur notre humble devoir quotidien à l’image de la Sainte Famille.
Notre Dame du Rosaire priez pour nous, écoutez-nous et exaucez-nous.
Trinité sainte ayez pitié de nous et exaucez-nous comme vous avez exaucé la prière de Moïse pour son peuple idolâtre.
Ainsi soit- il

Enfin, Cap Fatima est engagé dans différentes actions pour porter une nouvelle demande au Saint-Père. Vous serez tenus informés au fur et à mesure de leur avancement. Pour l’aider à conduire ces actions, Cap Fatima souhaite étoffer son conseil. En particulier, il serait utile d’avoir quelques personnalités, religieuses ou laïques, susceptibles d’appuyer les actions envisagées. Si vous partagez les objectifs de Cap Fatima et êtes prêt à vous investir dans cette œuvre importante pour le salut du monde, veuillez vous faire connaître en donnant quelques éléments sur ce que vous pouvez apporter et vos motivations. Envoyez vos réponses à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

En union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie.
Yves de Lassus

Imprimer

                                                              

Cap Fatima 2017 - Site : www.fatima100.fr - e-mail : contact@fatima100.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des services ou réaliser des statistiques de visites.