• Affichages : 2452

     Mon Père, ma Sœur,
     Madame, Mademoiselle, Monsieur,
     Chers amis,

    Voici la méditation pour le 2e jour de la préparation à la consécration au Cœur Immaculé de Marie du {list:name}.
    Aujourd'hui, nous consacrerons plus spécialement au Cœur Immaculé de Marie :

notre passé avec ses succès et ses réussites.

   Pour ceux qui n'auraient pas reçu certaines méditations, vous pouvez retrouver toutes les méditations publiées depuis le début de la préparation sur la page "Méditations" en cliquant ICI.​
       
          En union de prière.
          Yves de Lassus

 2e jour

13 juin 1917 : « Jésus veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. »
13 juillet 1917 : « Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. »


La dévotion au Cœur Immaculé de Marie,
une volonté de Dieu Lui-même

 

Une volonté de Dieu

À Fatima, lors de sa deuxième apparition, la Sainte Vierge confia à la petite Lucie :

Jésus veut se servir de toi pour me faire connaître et aimer. Il veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. À qui embrassera cette dévotion, je promets le salut.

C’est ainsi que fut révélé le grand but des apparitions : Jésus veut établir dans le monde la dévotion au Cœur Immaculé de Marie. Ce point est si important qu’il fut répété presque mot pour mot le mois suivant, lors de l’apparition du 13 juillet. Après leur avoir montré l’enfer, Notre-Dame dit aux petits pastoureaux :

Vous avez vu l’enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé.

Le 10 décembre 1925, à Pontevedra où elle était postulante chez les sœurs de Sainte Dorothée, sœur Lucie eut une confirmation qu’il s’agissait bien d’une volonté de Notre Seigneur, car, parlant des premiers samedis du mois, une des pratiques de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, Notre Seigneur  lui confia : « … le Cœur Immaculé de Marie M’a inspiré de demander cette petite réparation et, en considération de celle-ci, d’émouvoir ma miséricorde ».
Et à chaque fois, il est précisé qu’à cette dévotion est attaché notre salut. « À qui embrassera cette dévotion, je promets le salut ». Dieu veut établir cette dévotion dans le monde « pour sauver les pécheurs ». Notre Seigneur dit qu’elle a le don « d’émouvoir sa miséricorde ».

Comprenons bien l’importance de ces différentes paroles. Nous sommes en présence d’une volonté de Dieu Lui-même. Dieu a de multiples façons de manifester sa volonté aux hommes, mais Il le fait rarement de façon aussi explicite. C’est donc qu’il s’agit d’une volonté particulièrement importante pour notre époque. Or, le devoir de tout chrétien n’est-il pas de chercher à connaître la volonté de Dieu et de l’accomplir avec sincérité ? Aussi, Notre-Dame nous ayant fait connaître clairement une volonté de son Fils, nous devons faire tous nos efforts pour l’accomplir.

Mais revenons à l’apparition du 13 juin. Peu après avoir parlé, Notre-Dame ouvrit les mains. Voici comment, dans son quatrième mémoire, sœur Lucie décrit ce qui se passa ensuite : « Devant la paume de la main droite de Notre-Dame se trouvait un cœur, entouré d’épines, qui semblaient enfoncées. Nous avons compris que c’était le Cœur Immaculé de Marie, outragé par les péchés de l’humanité, qui voulait des réparations. » À Fatima, ce fût la seule fois où Notre-Dame apparût ainsi.
Cette vision du Cœur Immaculé de Marie entouré d’épines ainsi que les paroles prononcées juste avant, ne furent assorties d’aucune demande particulière de la Sainte Vierge pour les garder secrètes, mais, par une intuition divine, les petits voyants sentirent qu’il fallait le faire. Dans son quatrième mémoire, sœur Lucie rapporte : « Voici, Monseigneur, ce à quoi nous nous référions lorsque nous disions que Notre-Dame nous avait révélé un secret en juin. Notre-Dame ne nous avait pas encore demandé, cette fois, de garder le secret, mais nous sentions que Dieu nous dirigeait dans ce sens. »

Ce secret est communément appelé le "petit secret" pour le distinguer du "grand secret" qui sera révélé un mois plus tard. Étant le premier à avoir été révélé par Notre-Dame, il est vraiment le cœur du message de Fatima.

Aussi, pour notre salut, pour sauver les pécheurs, pour émouvoir la miséricorde de Notre Seigneur, apprenons à pratiquer avec ferveur cette dévotion au Cœur Immaculé de Marie, puis répandons-la autour de nous afin que le plus grand nombre la connaisse et l’embrasse. Il faut le faire de toute urgence, car il en va du salut d’un grand nombre. Mais il faut surtout le faire parce que Dieu le veut !

Les prophéties, marque d’une intervention divine

Cette importance particulière du message de Fatima a de plus été marquée par des signes qui ne trompent pas. Déjà, à lui seul, le miracle du soleil survenu le 13 octobre 1917 donne aux apparitions de Fatima un caractère exceptionnel. Mais, ce n’est pas le seul élément à leur donner une marque singulière. Plusieurs autres caractéristiques distinguent ces apparitions de toutes les autres, en particulier les prophéties confiées par Notre-Dame aux trois petits voyants.
Ces prophéties sont importantes, car elles sont une marque absolument infaillible de l’origine divine du message. En effet, seul Dieu peut connaître l’avenir. Saint Thomas enseigne :

La révélation des événements futurs appartient de la façon la plus rigoureuse à la prophétie ; c'est même de là que semble venir le nom de prophétie. Saint Grégoire a donc pu écrire : « La prophétie, dont la nature est de prédire l'avenir, perd la raison de son nom quand elle parle du passé ou du présent ». (Somme théologique, IIa-IIae, q. 171, art. 3)

Connaître les événements futurs en eux-mêmes est le propre de l'intelligence divine, à l'éternité de laquelle toutes choses sont présentes ; aussi une telle connaissance de l'avenir ne peut-elle venir de la nature, mais seulement d'une révélation divine. (Somme théologique, IIa-IIae, q. 172, art. 1)

Or, à Fatima, non seulement la Sainte Vierge confia aux petits pastoureaux un nombre de prophéties très inhabituel dans les révélations privées, mais plusieurs se réalisèrent très vite après leur annonce. Voici les principales dans l'ordre chronologique de leur réalisation :

Les 13 mai, 13 juin, 13 juillet et 19 août 1917

- Les jours où Notre-Dame apparaîtrait.
L’annonce le 13 mai que Notre-Dame viendrait encore cinq fois le 13 du mois est une véritable prophétie, car il était impossible aux petits voyants de savoir par avance combien de fois et quels jours viendrait la Sainte Vierge. De plus, à chaque fois, au lieu indiqué, à la date et à l’heure dites, les témoins purent observer des phénomènes extérieurs exceptionnels.

Le 13 juin 1917

- La mort rapide de François et Jacinthe alors qu'à l'époque des apparitions ils étaient tous les deux en parfaite santé.
- Une vie plus longue pour Lucie qui vécut effectivement jusqu'à quatre-vingts dix-huit ans.

Le 13 juillet 1917

- L'élection d'un pape portant le nom de Pie XI. Pie XI sera effectivement le successeur de Benoît XV qui était pape au moment des apparitions.
- L'annonce d'une lumière inconnue peu avant la deuxième guerre mondiale (elle se produisit durant la nuit du 25 au 26 janvier 1938).
- L'annonce d'une nouvelle guerre mondiale peu après cette lumière, guerre plus terrible que la précédente.
- L'annonce que la Russie allait répandre ses erreurs dans le monde, autrement dit que le communisme allait avoir une expansion considérable alors qu'il naissait à peine à Moscou (les coups d'état contre le tzar sont de mars et octobre 1917).

Les 13 juillet, 19 août et 13 septembre

- Le jour et l’heure du miracle du soleil.
Dans les trois mois qui l’ont précédé, ce miracle fut donc annoncé trois fois.

Le 13 juillet et le 13 octobre

- L'annonce de la fin très proche de la guerre, tout au moins pour le Portugal.
En effet, suite à l'élection inattendue du président Sidónio Pais en décembre 1917 (3 mois après les apparitions), le Portugal retira ses troupes du théâtre des opérations à partir d’avril 1918.

Avec le recul, la prophétie sur les erreurs de la Russie est littéralement stupéfiante, car elle a commencé à se réaliser seulement quelques jours après la dernière apparition. En effet, c’est le 6 novembre 1917 (24 octobre selon le calendrier russe) qu’éclata à Saint-Pétersbourg la "Révolution d’Octobre" qui permit aux bolcheviks de prendre le pouvoir. Or, à ce moment, la Russie n’évoquait rien dans l’esprit des petits voyants. Jacinthe pensa même qu’il s’agissait peut-être d’une femme très méchante. À l’époque, personne ne pouvait imaginer l’instauration du régime communiste, ni la création de l’URSS en 1922.

Dans toute l'histoire des révélations privées, aucune apparition ne comporte un aussi grand nombre de prophéties, avec autant de précisions et s’étendant sur un laps de temps aussi court. De plus, plusieurs de ces prophéties se sont réalisées à la lettre. Le pape Benoît XVI l’a lui-même reconnu le 13 mai 2007, le jour du 90e anniversaire des apparitions : « Les apparitions de Notre-Dame de Fatima sont sans aucun doute les plus prophétiques des apparitions modernes ». (Cité par le père Gruner dans sa Supplique canonique au pape Benoît XVI)

Un tel nombre de prophéties, dont certaines se réalisèrent très rapidement après leur annonce, constitue une authentification absolument exceptionnelle de l’origine divine des apparitions. Le miracle du soleil et les prophéties donnent donc au message de Fatima une importance que l’on ne retrouve dans aucune autre apparition. Auparavant, jamais le Ciel n’avait pris un tel luxe de précautions pour authentifier l’origine divine d’un message.

Pour toutes ces raisons, il convient de bien saisir l’importance du message de Fatima et de bien comprendre que cette importance est à la hauteur du soin pris par le Ciel pour l’authentifier. Tout ceci manifeste l’importance que Dieu attache à l’instauration dans le monde de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, dévotion qui comprend entre autres la consécration au Cœur Immaculé de Marie.
Alors préparons bien cette consécration et réfléchissons aux efforts que nous pourrions faire pour la pratiquer et la faire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des services ou réaliser des statistiques de visites.