La communion réparatrice des premiers samedis du mois

Le 13 juillet 1917, Notre-Dame confia aux petits voyants qu'elle viendrait demander la communion réparatrice des premiers samedis du mois dans le but de sauver les pécheurs.
Effectivement, le 10 décembre 1925, elle apparût à sœur Lucie pour lui confirmer cette demande et en préciser les pratiques.

Notre-Dame a demandé ce jour-là :

    • de se confesser,
    • de communier,
    • de réciter un chapelet,
    • de méditer 15 minutes sur les mystères du rosaire,
    • le tout en esprit de réparation pour les outrages commis envers le Cœur Immaculé de Marie.

Pour le dernier point sur l'esprit de réparation, il vous est proposé de réciter l'acte de réparation aux Très Saints Cœurs de Jésus et Marie que vous trouverez en cliquant ICI.

Vous trouverez ci-après :

    • une fiche détaillant les demandes de Notre-Dame,
    • diverses méditations pour vous aider à faire le quart d'heure de méditation sur les mystères du rosaire,
    • un acte de réparation aux Très Saints Cœurs de Jésus et Marie,
    • une liste de quelques lieux où il est possible d'avoir une messe,
    • un texte sur la façon de se confesser.

Nota 1 : Pour la méditation des mystères du rosaire, il n'est pas nécessaire de méditer tous les mystères. On peut ne méditer qu'un mystère ou quelques uns. Sœur Lucie avait pour habitude d'en méditer un seul et de changer chaque mois. (Voir l'introduction des méditations)

Nota 2 : Les documents des papes approuvant le Rosaire n’ont pas fixé les sujets des mystères (voir lettre de liaison n° 111). Par exemple, pour les mystères douloureux, il est simplement demandé de méditer sur la Passion de Jésus. C’est pourquoi, pour pour certains mystères, il est proposé de méditer sur d'autres points que ceux proposés par les mystères traditionnels.

Titre Clics
La communion réparatrice des premiers samedis du mois 72570
Méditations pour les 1ers samedis du mois 32535
Acte de réparation aux Très Saints Cœurs de Jésus et Marie 205
Messes le 1er samedi du mois 36
L'art de se confesser 18599

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des services ou réaliser des statistiques de visites.