Liste & thèmes des lettres de liaison

LL n° 98 : Les révélations de Quito sur l'Eglise (suite)

Samedi prochain, 7 septembre 2019 : 1er samedi du mois

Méditation
proposée :

 1er mystère douloureux : L'agonie de Jésus au jardin des oliviers
     Version internet, cliquez ICI.     Version PDF, cliquez ICI.

Offrir ce 1er samedi
pour réparer …

l'immaculée conception de la Très Sainte Vierge

Lettre de liaison n° 98 (4 septembre 2019)Imprimer

Chers amis,

À la lecture de la dernière lettre de liaison, certains lecteurs ont été impressionnés par les révélations de Quito qui y étaient rapportées. Même si une telle réaction est parfaitement compréhensible, il ne faut pas désespérer pour autant. Si Dieu permet que soient dévoilés certains éléments de l’avenir, c’est une grâce qu’Il nous accorde pour nous aider à comprendre ces événements et ainsi nous donner plus de force pour les affronter.
De plus, ces révélations sont nombreuses et détaillées, ce qui, là aussi, peut dérouter. Aussi n’est-il peut-être pas inutile de les résumer afin de mieux les comprendre.
En schématisant, il est possible de les regrouper selon trois types d’informations : des éléments de date, des descriptions d’événements et des recommandations pour réagir.

L’époque concernée

Les révélations de Quito sont remarquables par la précision des dates données. Nous en avons vu quelques exemples dans la lettre n° 95 : indépendance de l’Équateur, assassinat de Garcia Moreno, naissance de saint Jean-Marie Vianney, … Il en est de même pour les faits rapportés sur l’Église.
Par trois fois, la Sainte Vierge indique l’époque concernée : lors d’une apparition en 1582, puis lors des apparitions du 21 février 1610 et du 2 février 1634. Voici ce qu’elle révèle à mère Mariana (voir lettre n° 97) :

  • Ce châtiment sera pour le XXe siècle ;
  • À partir de la fin du XIXe siècle et peu après le milieu du XXe siècle, il y aura une totale corruption des mœurs et il sera difficile de recevoir les sacrements ;
  • De la fin du XIXe siècle et pendant une grande partie du XXe siècle, diverses hérésies se propageront.

La concordance des dates avec les révélations ultérieures (notamment La Salette et Fatima) est très extraordinaire :

  • La Salette parle d’événements devant arriver vers le milieu du XXe siècle. Dans les premières versions du secret écrites entre le 3 et le 6 juillet 1951, Maximin dit : « Tout ce que je vous dis là arrivera dans l’autre siècle, au plus tard en l’an deux mille» ; et Mélanie dit : « Le temps n’est pas éloigné et il ne se passera pas deux fois cinquante ans. » (voir la page Premières versions du secret)
  • L’abbé Cestac a vu les démons déchaînés à partir de 1864. (Voir lettre de liaison n° 84)
  • En 1884, Léon XIII a entendu le Christ donner au démon cent ans pour tenter de détruire l’Église. (Voir lettre de liaison n° 83)
  • Au début des années 1960, le Padre Pio confie à dom Amorth que, dans très peu de temps, Satan arrivera à établir une fausse église. (Voir lettre de liaison n° 82)
  • Et Notre-Dame dit à Lucie que le secret de Fatima devra être révélé au plus tard en 1960, date à laquelle il sera plus facile à comprendre. (Voir lettre de liaison n° 54)

La première conclusion que l’on peut tirer de cette concordance extraordinaire est que nous ne sommes plus dans la période précédant les faits prédits : les faits annoncés sont en train de se réaliser puisque leur début se situe au cours du XXe siècle. Voyons donc si ces événements se sont bien réalisés.

2) Les événements annoncés

Comme il a déjà été dit, les événements prédits concernant l’Église sont nombreux et décrits avec précision, en particulier dans les apparitions du 21 février 1610 et 2 février 1634. Voici, à partir du contenu de ces deux apparitions, ce que nous apprend Notre-Dame. (Pour plus de clarté, les paroles de Notre-Dame ont été synthétisées et regroupées par thème, quelle que soit l’apparition au cours de laquelle elles ont été prononcées.)

Corruption des mœurs
Les passions exploseront et il y aura une totale corruption des mœurs. Il y aura une luxure effrénée qui fera tomber le peuple chrétien dans le péché et conquerra d’innombrables âmes frivoles qui se perdront. Il n’y aura presque plus d’innocence chez les enfants, ni de modestie chez les femmes.
L’esprit d’impureté saturera l’atmosphère ; il inondera les rues, les places publiques avec une stupéfiante liberté. Il n’y aura presque plus d’âmes vierges dans le monde.
Ayant infiltré toutes les classes sociales, la secte maçonnique pénétrera dans le cœur des familles pour corrompre les enfants. Elle concentrera principalement ses efforts sur les enfants.
Le mal attaquera l’innocence des enfants et ainsi les vocations au sacerdoce seront perdues

Raréfaction des sacrements
Il sera difficile de recevoir le Baptême et la Confirmation. Les enfants ne pourront recevoir la Confession que s’ils restent dans les écoles catholiques.
Il en sera de même pour la Sainte Communion. D’énormes sacrilèges, publics et privés, s’accompliront par les profanations de la sainte Eucharistie.
L’Extrême Onction sera peu considérée. Beaucoup de personnes mourront sans la recevoir, soit par la négligence de leurs familles, soit par une affection mal comprise pour les malades.
Le Mariage sera attaqué et profondément profané. Des lois iniques seront édictées pour se débarrasser de ce sacrement, rendant aisé pour chacun de vivre dans le péché et encourageant la procréation d’enfants illégitimes, nés sans la bénédiction de l’Église.
Le sacrement de l’Ordre sera opprimé et méprisé.

Développement des erreurs et perte de la Foi
L’esprit catholique diminuera rapidement ; la précieuse lumière de la Foi s’éteindra graduellement jusqu’à ce qu’il y ait une corruption des mœurs presque totale et générale. À cela s’ajouteront les effets d’une éducation séculière qui sera une des raisons de la mort des vocations sacerdotales et religieuses.
Pendant une grande partie du XXe siècle, diverses hérésies se propageront. Lorsqu’elles auront le dessus, la précieuse lumière de la Foi s’éteindra dans les âmes à cause de la quasi totale corruption des mœurs.

Ruine des couvents
Le diable cherchera à s’introduire même dans les jardins fermés des cloîtres religieux pour faire flétrir cette fleur merveilleuse et délicate.
Il y aura des âmes imprudentes qui se jetteront volontairement dans ses griffes.
D’autres, retournées dans le monde, deviendront les instruments du diable pour la perte des âmes.

Perte des vocations
Le clergé séculier abandonnera ses idéaux parce que les prêtres seront négligents dans leurs devoirs sacrés. Ils s’éloigneront de la voie tracée par Dieu pour le ministère sacerdotal et seront attachés aux biens et aux richesses qu’ils s’efforceront d’acquérir illicitement.
Le démon cherchera à persécuter les ministres du Seigneur de toutes les manières possibles, et il agira pour les dévoyer de l’esprit de leur vocation, et il corrompra beaucoup d’entre eux. Ces prêtres dépravés qui scandaliseront le peuple chrétien, feront que la haine des mauvais catholiques et des ennemis de l’Église catholique, apostolique et romaine retombera sur tous les prêtres.
L’Église souffrira du manque d’un prélat et père qui veille sur les prêtres avec un amour paternel, douceur, force, discernement et prudence. Beaucoup de prêtres perdront l’esprit de leur vocation, mettant leurs âmes en grand danger. La tiédeur de toutes les âmes consacrées à Dieu dans l’état sacerdotal et religieux, retardera la venue de ce prélat et père.

Mutisme de ceux qui savent
En ce moment suprême de besoin de l’Église, celui qui devrait parler gardera le silence !

Souffrance des bons prêtres et du Saint Père
Le triomphe apparent de Satan provoquera d’énormes souffrances aux bons pasteurs de l’Église, aux nombreux et bons prêtres et au pasteur suprême et vicaire du Christ sur terre qui, comme un prisonnier au Vatican, versera des larmes secrètes et amères, implorant lumière, sainteté et perfection pour tout le clergé.
Les impies déclencheront une guerre cruelle contre les saints prêtres, les couvrant d’insultes, de calomnies et de vexations pour empêcher l’accomplissement de leur ministère.
Le petit nombre d’âmes qui, cachées, conserveront le trésor de la Foi et des vertus, souffriront un martyre indicible, cruel et prolongé. Beaucoup d’entre elles mourront par la violence des souffrances endurées.

Invasion étrangère
Le diable complétera ses victoires grâce à un peuple étranger, sans foi et très nombreux.
Avec ces gens, tous les vices arriveront, qui entraîneront toute sorte de châtiments, comme les calamités, la famine, les guerres intestines, les disputes externes avec les autres nations et l’apostasie.
Il y aura une guerre formidable et épouvantable qui verra l’effusion de sang des nationaux et des étrangers, de prêtres réguliers et séculiers, et de religieux.

Triomphe apparent du mal
Humainement, il semblera que le mal ait triomphé.
Il y aura des moments, où tout semblera perdu et paralysé.

Il faut hélas constater que la plupart de ces faits se produisent actuellement sous nos yeux, exactement comme ils ont été décrits. Une fois encore, nous ne sommes plus dans le domaine de la prophétie : les événements annoncés sont bien en train de se produire. Et ils ont bien commencé il y a environ une cinquantaine d’années, soit peu après le milieu du XXe siècle.
Par exemple, à propos des hérésies qui se propageront à partir du XIXe siècle, le modernisme a commencé à se développer vers la fin du XIXe siècle. Saint Pie X qui a vu le danger, l’a fermement condamné, l’appelant « omnium haereseon conlectum » autrement dit « l’égout collecteur de toutes les hérésies » (Encyclique Pascendi dominici gregis du 8 septembre 1907, n° 53). Malheureusement, il a continué à se développer au cours du XXe siècle, malgré la condamnation papale.
Et en 1917, à Fatima, Notre-Dame a prédit que la Russie répandrait ses erreurs dans le monde, erreurs qui ont vu le jour au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle, en particulier suite à la publication du Manifeste du parti communiste publié en février 1848 par Karl Marx et Friedrich Engels.

Le parallèle avec La Salette est également saisissant, notamment à propos des mauvais prêtres. Dans les différentes versions du secret, Mélanie dit :
« Parmi les ministres de Dieu, et les Épouses de Jésus-Christ, il y en a qui se livreront au désordre, et c’est ce qu’il y aura de [plus] terrible. » (Version de juillet 1851)
« Les personnes consacrées à Dieu oublieront leurs devoirs de religion et tomberont dans un grand relâchement et presque dans l'oubli de Dieu. » (Version d’août 1853)
« Les prêtres, ministres de mon Fils, les prêtres par leur mauvaise vie, par leurs irrévérences et leur impiété à célébrer les saints mystères, par l'amour de l'argent, l'amour de l'honneur et des plaisirs, les prêtres sont devenus des cloaques d'impureté. (…) Les démons seront détachés de l’enfer et ils aboliront la foi peu à peu et même dans les personnes consacrées à Dieu : ils les aveugleront d'une telle manière, qu'à moins d'une grâce particulière ces personnes prendront l'esprit de ces mauvais anges : plusieurs maisons religieuses perdront entièrement la foi et perdront beaucoup d'âmes. » (Version de novembre 1878)

Il serait ainsi possible de montrer que presque tous les points évoqués précédemment sont en train de se réaliser.

3) Le remède

Mais si Dieu nous dévoile une situation si dramatique, Il nous donne aussi les moyens sinon d’en sortir, tout au moins d’y résister.

La dévotion à Notre-Dame du Bon Succès
L’invocation de Notre-Dame du Bon Succès (ou plus exactement du Bon Événement) sera le bouclier entre la justice divine et le monde prévaricateur, pour empêcher l’actualisation de la terrible punition de Dieu que cette terre coupable mérite.

Conserver volonté, vaillance et confiance en Dieu
Pour libérer les hommes du lien de ces hérésies, ceux que l’amour miséricordieux de mon Très Saint Fils destinera pour la Restauration, devront avoir une grande force de volonté, constance, vaillance et beaucoup de confiance en Dieu.

La virginité
La fleur délicate de la virginité, timide et menacée de complète destruction, resplendira au loin. Prenant refuge dans les cloîtres, elle y trouvera là un bon terrain et, prenant racine, elle grandira et vivra. Son parfum est le délice de mon Très Saint Fils et le bouclier contre la colère divine. Sans virginité, il faudrait que le feu du Ciel tombât sur la terre pour la purifier.

Les religieux et prêtres fidèles
Des communautés religieuses soutiendront l’Église et travailleront avec un zèle valeureux et désintéressé au salut des âmes ; l’observance de la règle y resplendira, et il y aura de saints ministres de l’autel, de belles âmes cachées.
De saints prêtres resteront inébranlables et affronteront tout cela avec un esprit d’humilité et de sacrifice.

L’avènement d’un saint pape
Nous devons prier Dieu avec insistance pour que, par l’amour du cœur Eucharistique, la Passion et le précieux Sang de son Fils, Il ait pitié de ses ministres et mette fin à ces temps malheureux, envoyant à cette Église le prélat qui restaurera l’esprit de ses prêtres.
Dieu lui fera don d’une rare capacité, d’humilité de cœur, de docilité aux divines inspirations, de force pour défendre les droits de l’Église, et d’un cœur tendre et compatissant ;  de la sorte, il assistera les grands et les petits, sans dédaigner les âmes plus malheureuses qui lui demanderont un peu de lumière et de conseil dans leurs doutes et leurs souffrances. Il guidera les âmes consacrées au service de Dieu dans les cloîtres.

Le triomphe de l’Église
Il y aura des moments, où tout semblera perdu et paralysé : ce sera l’heureux commencement de la complète Restauration.
Il semblera que, humainement, le mal ait triomphé. Ce sera le signe que l’heure de Notre-Dame est arrivée, lorsque d’une façon merveilleuse, elle détrônera Satan, l’écrasant sous son pied et l’enchaînant dans les abîmes infernaux. Ainsi l’Église sera libérée de sa cruelle tyrannie.

Les dernières phrases doivent nous maintenir dans l’espérance, car elles montrent que les terribles événements prédits ne sont pas les signes avant-coureurs de la fin du monde. Auparavant, l’Église triomphera. Et c’est, là encore, parfaitement cohérent avec les révélations ultérieures.
À La Salette, Notre-Dame confie à Mélanie : « Alors se fera la paix, la réconciliation de Dieu avec les hommes ; Jésus-Christ sera servi, adoré et glorifié ; la charité fleurira partout. Les nouveaux rois seront le bras droit de la sainte Église, qui sera forte, humble, pieuse, pauvre, zélée et imitatrice des vertus de Jésus-Christ. L'Évangile sera prêché partout, et les hommes feront de grands progrès dans la foi. »
Et à Fatima, la Sainte Vierge dit : « À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. »

Enfin, dans toutes ces révélations, Notre-Dame demande de prier pour éloigner le mal. À Quito, elle demande de prier Dieu en répandant des larmes amères pour éloigner cette période funeste. Plus tard, elle enseigne une prière à l’abbé Cestac pour résister au démon. Puis, après sa vision, Léon XIII aura l’inspiration de rédiger deux exorcismes pour repousser le démon. Et à Fatima, Notre-Dame demande l’établissement de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Il ne faut donc pas être désespéré par la description des maux actuels par Notre-Dame, à Quito ou à La Salette. Car elle annonce aussi la venue d'un saint pape dont la vertu permettra de rétablir toutes choses. Mais en attendant, de terribles épreuves nous attendent si nous ne faisons pas ce que demande la Sainte Vierge. Quoi qu’il en soit, pendant ces épreuves, nous devons garder courage et faire confiance à Dieu. Si les apôtres avaient mieux compris ce que Notre-Seigneur leur avait expliqué sur sa passion et sa mort prochaine, peut-être auraient-ils été plus nombreux au pied de la croix.

Alors « Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende ! » (Mat XI, 15 et XIII, 9 ; Marc IV, 23). Invoquons Notre-Dame du Bon Succès pour que Dieu retarde le châtiment promis. Récitons la prière de l’abbé Cestac pour résister au démon, et pratiquons la dévotion au Cœur Immaculé de Marie pour obtenir la paix dans le monde.

En union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie.
Yves de Lassus

Panne du site et prochaine consécration

La page d’inscription pour les consécrations au Cœur Immaculé de Marie a rencontré un problème pendant la deuxième quinzaine du mois d’août. Nous prions ceux qui ont cherché à s’inscrire pendant cette période de nous excuser. L’erreur a été réparée. La prochaine consécration est organisée le 7 octobre, fête de Notre-Dame du Rosaire. La préparation a commencé hier. Il est donc encore temps de s’inscrire.

                            

Imprimer

Pour répondre à cette lettre ou nous laisser un message, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des services ou réaliser des statistiques de visites.