• Affichages : 6598

Lettre de liaison n° 20 - 30 janvier 2016

Samedi prochain, 6 février : 1er samedi du mois

(Pour des horaires de messe ce jour-là, voir menu en haut de la page)

Chers amis,

Le 13 juillet 1917, Notre-Dame confia aux petits pastoureaux : « Si l’on ne cesse d’offenser Dieu, sous le règne de Pie XI en commencera une autre pire. Quand vous verrez une nuit éclairée par une lumière inconnue, sachez que c’est le grand signe que Dieu vous donne, qu’il va punir le monde de ses crimes par le moyen de la guerre, de la famine et des persécutions contre l’Église et le Saint-Père»

Vingt ans plus tard, dans la nuit du 25 au 26 janvier 1938, le ciel fut incendié par une étrange lueur. De neuf heures du soir à deux heures du matin, la voûte céleste fut illuminée de rouge. Ce phénomène fut perçu dans la plupart des pays d’Europe, de la Norvège à Gibraltar, du Portugal à la Grèce, ainsi qu’en Afrique du Nord, aux États-Unis et au Canada. Sur le moment, tout le monde crut à un gigantesque incendie. Le lendemain matin, tous les journaux en parlaient. On attribua le phénomène à une aurore boréale. Le Bulletin de la Société astronomique de France la décrivit de la façon suivante :

Photo abbeUne aurore boréale d’une grandiose beauté a été visible en France et dans presque tous les pays d’Europe, depuis le mardi 25 janvier 1938, au soir, jusqu’au mercredi 26, au matin. En Suisse, dans le Jura, en Angleterre, comme dans les régions de l’ouest, du sud-ouest et du sud-est de la France, jusqu’en Provence, et plus au sud encore, en Italie et au Portugal, en Sicile et à Gibraltar, et même dans l’Afrique du Nord, le phénomène montra une intensité exceptionnelle pour ces latitudes. (...)
Une lueur bleu verdâtre, pâle et jolie, envahit le ciel du nord-est au nord-ouest. Au-dessus, graduellement, le ciel s’embrase et une voûte rouge, irrégulière se forme. Une sorte de nuage empourpré se condense au nord-est et se déplace vers le nord-ouest comme poussé par un souffle mystérieux. Il se replie, ondoie, se dilate, s’évanouit, se ranime, tandis que d’immenses jets, dont la coloration passe du rouge sang au rouge orangé et au jaune, s’élancent vers le zénith.

De son côté, Le nouvelliste de Lyon rapporta :

Une aurore boréale d’une ampleur exceptionnelle a sillonné, hier soir, le ciel de l’Europe occidentale ; elle a révolutionné nombre de départements où l’on a cru tout d’abord à un gigantesque incendie. (...) Le ciel était embrasé comme un immense foyer mouvant, provoquant une lueur rouge sang très vive. Le bord du foyer était blanc, comme si le soleil allait se lever. Il s’agit sans doute d’une aurore boréale, mais d’une ampleur exceptionnelle au dire du professeur Pers, de la faculté des Sciences de Grenoble.

aurore borealeEn réalité, pour caractériser un tel phénomène, l’expression "aurore boréale" est impropre. En effet, les aurores boréales se produisent en général au pôle ou dans les environs immédiats, mais très rarement en dessous de la latitude 50°. D’autre part, elles n’ont jamais cette allure de gigantesque incendie avec une couleur dominante rouge. Si elles peuvent revêtir diverses couleurs, la couleur dominante est le vert et non pas le rouge. Enfin, elles n’ont jamais une telle étendue. S’il arrive qu’elles s’étirent sur de grande longueur, elles forment le plus souvent un long ruban d’une dizaine de kilomètres de large.
Sœur Lucie n’admit jamais que ce phénomène puisse être attribué à une aurore boréale. Voici ce qu’elle dit dans son troisième mémoire :

Votre Excellence n’ignore pas comment, il y a quelques années, Dieu a manifesté ce signe que les astronomes ont voulu désigné sous le nom d’aurore boréale. Je ne sais pas ; mais il me semble que, s’ils examinaient bien la chose, ils verraient que ce n’était pas et que ce ne pouvait être une aurore boréale (ordinaire), étant donné la manière dont elle s’est présentée. Quoi qu’il en soit, Dieu s’est servi de cela pour me faire comprendre que sa justice était prête à frapper les nations coupables, et je me mis à demander avec insistance, à cause de cela, la communion réparatrice et la consécration de la Russie.

Aujourd’hui encore, les astronomes sont divisés sur l’origine de ce phénomène. Car, jamais rien de semblable n’a été vu ni auparavant, ni depuis : c’est un phénomène unique dans l’histoire. Autre point étonnant : les régions où la lueur fut visible, correspondaient exactement à la zone de la chrétienté qui allait être embrasée par la seconde guerre mondiale !

Et quand bien même ce serait l’aurore boréale la plus exceptionnelle jamais vue sur terre, le fait qu’elle ait été annoncée vingt ans auparavant constitue une prophétie vraiment exceptionnelle, tout comme celle du miracle de la danse du soleil le 13 octobre 1917. Ces deux prophéties annonçant des phénomènes naturels hors du commun observés par un très grand nombre de témoins, donnent aux apparitions de Fatima un caractère d’authenticité lui aussi exceptionnel et leur confèrent une place complètement à part dans l’histoire des apparitions. Aucune autre apparition, ni avant, ni depuis, ne fut authentifiée de façon aussi extraordinaire.
Or, si Notre-Dame a choisi de tels moyens pour authentifier son message, c’est qu’il a une importance également exceptionnelle. Aussi est-il particulièrement important de bien le connaître et de le faire connaître.

En union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie.

Yves de Lassus
Président de Cap Fatima 2017

Petite chronique du projet

Pour le prochain premier samedi du mois (5 février), le chapitre Notre-Dame du Lys a eu la bonne idée de nous communiquer l’horaire d’une messe célébrée dans l’esprit de la dévotion réparatrice demandée par Notre-Dame. Vous trouverez les détails sur la page accessible par le nouveau bouton "1er samedi du mois" dans le menu situé en haut du site. Désormais, nous y mettrons les lieux et horaires des messes qui nous serons communiqués pour les premiers samedis du mois à venir.

Diverses personnes nous ont confié des intentions de prières. Il nous a paru pertinent de les proposer à tous en les mettant sur une page dédiée accessible par le nouveau bouton "Rosaire" dans le menu situé en haut du site. Rappelons-nous ce que disait sœur Lucie au père Fuentès : « La Très Sainte Vierge, en ces derniers temps que nous vivons, a donné une efficacité nouvelle à la récitation du Rosaire. De telle façon qu’il n’y a aucun problème, si difficile soit-il, temporel ou surtout spirituel, se référant à la vie personnelle de chacun de nous, de nos familles, des familles du monde ou des communautés religieuses, ou bien à la vie des peuples et des nations. Il n’y a aucun problème, dis-je, si difficile soit-il, que nous ne puissions résoudre par la prière du saint Rosaire»

À ce jour, près de nombreuses personnes se sont consacrées au Cœur Immaculé de Marie à l’une des dates proposées depuis décembre dernier. Le nombre réel est plus élevé, car beaucoup nous ont dit s’être consacrés en organisant eux-mêmes leur préparation et donc sans s’inscrire sur les listes pour recevoir quotidiennement la méditation de la préparation. Pour répondre encore plus à l'appel de Notre-Dame, propagez cette dévotion autour de vous (voir ICI les dates proposées pour les consécrations).

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des services ou réaliser des statistiques de visites.