Lettre de liaison n°24 - 28 mars 2016

Samedi prochain, 2 avril : 1er samedi du mois

(Pour des horaires de messe en certains lieux, cliquez ICI)

Chers amis,

Les récents attentats de Bruxelles nous ont hélas montré une fois de plus que la situation actuelle était de plus en plus préoccupante. Plus que jamais, il convient de rappeler ce que sœur Lucie confiait au père Aparicio (lettre du 20 juin 1939) :

Notre-Dame a promis de remettre à plus tard le fléau de la guerre si cette dévotion [la dévotion au Cœur Immaculé de Marie] était propagée et pratiquée. Nous la voyons repousser ce châtiment dans la mesure où l’on fait des efforts pour la propager.

Alors propageons-la et Notre-Dame repoussera le terrorisme et ses attentats. (Voir lettre de liaison n°16)

Cela fait maintenant un an que le projet pour le centenaire des apparitions de Fatima a été lancé. En effet, c’est le 4 avril 2015 (un premier samedi du mois) que la lettre de lancement a été envoyée à environ 600 personnes. (Voir lettre de lancement). Depuis, une vingtaine de lettres de liaison ont permis de rappeler les points essentiels du message de Fatima. Le nombre de vérités énoncées est d’ailleurs un des points remarquables des apparitions de Fatima. En effet, au cours des neuf apparitions (les 3 de l’Ange en 1916 et les 6 de Notre-Dame en 1917), outre la prière et les sacrifices, plus d’une vingtaine de vérités ont été mentionnées et constituent ce que l’on pourrait appeler le "petit catéchisme de Fatima". En voici quelques-unes :

Les enseignements de l’Ange

-    L’existence des anges : L’Ange apparaît six fois, 3 fois en 1915 et 3 fois en 1916. En 1916, il confie aux petits bergers : « Je suis l’Ange de la Paix » (printemps 1916) et « Je suis l’Ange du Portugal » (été 1916).

-    Les vertus théologales : La première prière enseignée par l’Ange (printemps 1916) est pour nous ramener aux vérités essentielles et en particulier à la pratique des vertus théologales : la Foi, l’Espérance et la Charité.

-    La conversion des pécheurs : Cette conversion doit être l’objet principal de nos prières. L’Ange et Notre-Dame le rappelleront presque à chaque apparition. « Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient, qui n’adorent pas, qui n’espèrent pas et qui ne vous aiment » (printemps 1916). Les péchés des hommes outragent Dieu, et par nos prières, nous devons réparer les offenses faites à Dieu par les pécheurs.

-    Les sacrifices : À la prière, il convient de joindre des sacrifices. Les sacrifices augmentent en quelque sorte l’efficacité de notre prière. « Offrez constamment au Très-Haut des prières et des sacrifices. (…) De tout ce que vous pourrez, offrez à Dieu un sacrifice en acte de réparation pour les péchés par lesquels Il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs.» (Été 1916)

-  La souffrance : Les souffrances offertes ont également une grande puissance. Toute souffrance offerte nous permet de gagner des grâces pour des pécheurs. « Surtout, acceptez et supportez avec soumission les souffrances que le Seigneur vous enverra ». (Été 1916) L’année suivante, Notre-Dame demandera de « supporter toutes les souffrances qu'Il voudra vous envoyer, en acte (…) de supplication pour la conversion des pécheurs ». (13 mai 1917)

-  Le caractère propitiatoire de la Messe : La messe permet aussi de réparer pour les péchés commis par les hommes : « Prenez et buvez le Corps et le Sang de Jésus-Christ, horriblement outragé par les hommes ingrats. Réparez leurs crimes et consolez votre Dieu ». (Automne 1916)

Les enseignements de Notre-Dame

L’année suivante, plusieurs de ces enseignements furent repris presque mot pour mot par Notre-Dame. Et elle en ajouta quelques autres :

-  Les fins dernières : Notre-Dame nous rappelle les fins dernières de l’homme. « Je suis du Ciel. (…) Tu iras au Ciel… » et « Elle [Amelia] est au Purgatoire jusqu’à la fin du monde » répond la belle dame aux questions de Lucie lors de la première apparition. Et à la troisième, elle montre l’enfer aux petits voyants. Ainsi, tout le monde ne va pas directement au Ciel, certains auront auparavant besoin d’un temps de purification au Purgatoire. D’autres hélas n’y entreront jamais et passeront l’éternité en enfer.

-  La communion des saints : « Beaucoup d’âmes vont en enfer parce qu’il n’y a personne pour prier pour elles » dit Notre-Dame aux petits voyants. (19 août 1916) Inversement, beaucoup pourront avoir les grâces nécessaires pour éviter l’enfer, si nous prions pour elles. Nos prières et nos sacrifices peuvent obtenir le salut des âmes.

-  La puissance du chapelet : Il nous faut prier, mais une prière plaît particulièrement à Dieu et Notre-Dame : le chapelet ; car Notre-Dame a demandé sa récitation quotidienne à chaque apparition. Elle n’a pas demandé l’assistance à la messe ou l’adoration du Saint-Sacrement : non, elle a demandé le chapelet et uniquement le chapelet.

Il y aurait encore bien d’autres enseignements à tirer de ces neuf dialogues : l’immortalité de l’âme, la communion donnée aux très jeunes enfants, la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, la paix qui a été confiée par Dieu à Notre-Dame, etc. Toutes ces vérités mériteraient chacune un développement propre. (Pour plus de précisions, voir le "petit catéchisme de Fatima")

Retenons qu’en neuf brèves apparitions, plusieurs points de la doctrine catholique ont été rappelés. Ces enseignements sont particulièrement importants, car non seulement ils nous ont été dits par Notre-Dame et l’Ange de la Paix, mais ils ont aussi été authentifiés par un miracle et des prophéties extraordinaires (voir lettres de liaison n° 8, n° 12 et n° 23) Aussi convient-il de les méditer et d’y adhérer de toute notre âme par un véritable acte de foi.

Sainte fête de Pâques.
En union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie.

     Yves de Lassus
     Président de Cap Fatima 2017

Informations diverses

Depuis peu, la présentation du site a changé. Elle n’est pas encore définitive. Nous espérons qu’elle rendra la consultation des différentes pages plus facile et plus agréable et qu’elle incitera de nombreuses personnes à visiter le site.

N’oublions pas : samedi prochain est le premier samedi du mois d’avril. Dans la page "Les premiers samedis du mois", sont répertoriés quelques lieux où il est possible d’assister à la messe. Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à nous les communiquer en envoyant les informations à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Continuons à propager la consécration au Cœur Immaculé de Marie. Suite aux propositions faites dans les dernières lettres, plusieurs paroisses ont prévu de se consacrer au Cœur Immaculé de Marie. Alors, pour répondre à la demande de Notre-Dame, soyons des apôtres de cette consécration et proposons à notre curé de consacrer ou de renouveler la consécration de notre paroisse.

Régulièrement des personnes nous confient des intentions de prière qui sont mises sur le site dans la partie Rosaire. Ayons donc à cœur de réciter quotidiennement notre chapelet, d’une part pour le salut de la France et d’autre part aux intentions déposées sur le site.

Pour vous aider à diffuser la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, des tracts et des affiches sont désormais disponibles. Vous pouvez soit demander qu’on vous en envoie, soit demander le fichier pour en imprimer vous-même.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des services ou réaliser des statistiques de visites.