Lettre de liaison n° 48 (29 mars 2017)

Chers amis,

Dans la précédente lettre de liaison, nous avons vu toutes les grâces accordées par Notre-Dame à ceux qui se consacraient à son Cœur Immaculé. Mais, parmi les pratiques de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, la consécration n’est pas la seule à apporter des fruits : les autres pratiques ont également de précieux fruits.

Prochain premier samedi du mois

Samedi prochain sera le quatrième premier samedi de la première série proposée en 2017 pour fêter le centenaire de la première apparition de Fatima. Pour ce premier samedi, nous vous proposons de méditer sur le quatrième mystère douloureux et de prier plus spécialement pour réparer le quatrième blasphème envers le Cœur Immaculé de Marie : le blasphème de ceux qui mettent dans le cœur des enfants la haine de cette Mère Immaculée (voir fiche sur les premiers samedis du mois). Enfin, nous demanderons une grâce particulière : que le Saint-Père approuve et recommande la communion réparatrice des premiers samedis du mois (voir lettre de liaison n° 42).

 Pour ceux qui auraient manqué les précédents premiers samedis de cette série, il est toujours possible de s’inscrire, soit pour faire les cinq samedis d’avril à août, soit simplement pour obtenir de sauver des âmes en s’unissant à tous ceux qui sont déjà inscrits et se préparer à faire ensuite ceux de la deuxième série organisée de juin à octobre. (Inscription ICI) Cette deuxième série proposée sera sur les mystères glorieux du rosaire et pour demander que le Saint-Père consacre la Russie au Cœur Immaculé de Marie dans les formes demandées par la Sainte Vierge, s’il ne l’a pas fait d’ici là (voir lettre de liaison n° 41).

Comment se consacrer au Cœur Immaculé de Marie ?

Il nous est souvent demandé comment faire pour se consacrer au Cœur Immaculé de Marie. Étant donné que cette question revient régulièrement, il semble utile de rappeler brièvement comment se consacrer.

Il n'y a pas de rituel particulier pour une consécration au Cœur Immaculé de Marie. Chacun est libre de l'organiser comme il le souhaite. Toutefois, il est recommandé de la faire à l'issue d'une messe et après s’être confessé. Plus généralement, nous conseillons de suivre les indications de saint Louis Marie Grignion de Montfort pour sa consécration à Marie :

Au bout de ces trois semaines [de préparation], ils se confesseront et communieront à l'intention de se donner à Jésus-Christ, en qualité d'esclaves d'amour, par les mains de Marie. Et, après la communion (...), ils réciteront la formule de leur consécration (...) ; il faudra qu'ils l'écrivent ou la fasse écrire, si elle n'est imprimée, et qu'ils la signe le même jour qu'ils l'auront faite. (Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, n° 231)

Nota : Saint Louis Marie Grignion de Montfort parle d’une préparation de trois semaines, mais il fait précéder ces trois semaines par 12 jours de préparation, ce qui fait que la préparation totale dure 33 jours. (Voir la consécration mariale montfortaine)

Pour la formule de consécration, il est recommandé d'utiliser une des formules proposées sur le site :
http://www.fatima100.fr/la-consecration-au-coeur-immacule-de-marie/prieres-de-consecration

Tout ceci est détaillé sur la page du site suivante :
http://www.fatima100.fr/la-consecration-au-coeur-immacule-de-marie

Pour la consécration organisée le 13 mai prochain, une nouvelle préparation sera proposée. Elle durera 33 jours, comme celle proposée par saint Louis Marie Grignion de Montfort. Elle commencera donc le 10 avril pour se terminer le 12 mai. Il est encore temps de s’inscrire. (Inscription ICI) Chaque jour, il sera proposé de méditer sur une des paroles de l’Ange ou de Notre-Dame à Fatima. Et, afin de nous préparer à une consécration complète, chaque jour, il sera proposé de consacrer un bien particulier nous appartenant.

Organisation de la journée du 13 mai

Le 13 mai prochain, jour du centenaire de la première apparition de Notre-Dame, doit être pour nous un véritable jour de fête. Il convient donc de prévoir d’aller à la messe, après s’être bien confessé et, pour ceux qui ont prévu de se consacrer ce jour-là, de réciter l’acte de consécration à l’issue de la messe.

Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, il serait aussi judicieux de se faire imposer le scapulaire ce jour-là. Car sœur Lucie confia au père Rafferty le 15 octobre 1950 : « Le scapulaire est le signe de notre consécration à Marie » (voir lettre de liaison n° 21).

Pour cela, il est conseillé d’aller auparavant voir son curé pour lui demander de prévoir cette imposition après la messe (voir le rituel d’imposition).

Ce serait d’ailleurs une excellente occasion de lui parler de l’organisation de cette journée au niveau de la paroisse. Des paroisses ont déjà prévu d’être consacrées (ou de renouveler leur consécration) au Cœur Immaculé de Marie ce jour-là.

Voici un programme possible pour l’organisation de cette journée :

  • Dans la matinée : confessions
  • 10h30 : 1er chapelet pour demander la paix pour notre pays et pour le monde
  • 11h : messe
  • Au cours de la messe (ou à la fin) : Consécrations individuelles puis consécration de la paroisse au Cœur Immaculé de Marie.
  • Après la messe : impositions du scapulaire
  • Déjeuner tiré du sac
  • 14h30 : 2e chapelet pour la paix dans le monde
  • 15h00 : conférence sur la dévotion au Cœur Immaculé de Marie
  • 16h30 : vêpres
  • 20h : procession aux flambeaux avec récitation d’un 3e chapelet pour la paix dans le monde.

Il nous reste six semaines pour bien organiser ce centenaire. Mettons toute notre énergie pour que cette journée soit la plus belle possible. Ainsi nous remercierons Notre-Dame pour toutes les grâces qu’elle nous a accordées en venant à Fatima et nous lui demanderons son assistance pour convertir les pécheurs et rétablir la paix dans le monde.

Le 13 mai approche. Aussi, faut-il sans tarder préparer ce grand jour. À ce titre, signalons que le Salon beige a eu l’excellente idée de susciter l’organisation de veillées le 12 mai au soir et de les annoncer sur son site, l’organisation de ces veillées étant laissée à l’initiative de chacun. (Voir

En union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie.
Yves de Lassus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des services ou réaliser des statistiques de visites.